Togo : la société civile peu engagée dans la lutte contre la paludisme

Posted on mars 3, 2008. Filed under: Non classé | Étiquettes : , , , , |

Le paludisme constitue le premier problème de santé publique au Togo.  Il sévit de façon endémique, donc toute l’année sur toute l’étendue du territoire avec une recrudescence en saison des pluies.

Les plans quinquennaux élaborés par le Ministère de la Santé et exécutés par le Programme National de Lutte contre le Paludisme (PNLP) se sont appuyés jusqu’alors sur les données épidémiologiques. Or la lutte contre le Paludisme porte également sur le contrôle des vecteurs. Ce dernier aspect est nécessaire à l’heure où le PNLP lance la promotion de Long Lasting Insecticidal Treated Nets ou LNs pour doter chaque foyer, surtout pour protéger les couches sensibles notamment les enfants de moins de cinq ans et les femmes enceintes. Il devient important d’avoir des informations sur les espèces vectrices du paludisme et surtout leur sensibilité aux insecticides utilisés dans l’imprégnation des matériaux.

La société civile n’est pas engagée de manière remarquable dans la lutte contre le paludisme. C’est ces derniers temps que les ONG, les Associations, les tradipraticiens, les médias sont  impliqués dans ce domaine. Il n’y a pas de réseau de lutte contre le paludisme au Togo. La société civile vient de s’engager, il nous est difficile de sérier leurs succès et leurs difficultés. Les ONG et Associations font la sensibilisation et quelques fois la distribution des Moustiquaires imprégnés et des tradipraticiens soignent quelques cas de paludisme simple. Cliquez sur la pièce jointe pour lire le document sur la situation du paludisme au Togo

 Cartographie du paludisme au Togo


Lire tout l'article | Make a Comment ( 2 so far )

Liked it here?
Why not try sites on the blogroll...